Projection: l'innovation vue par BenQ

Produits, Diffusion // mardi, 15 mars 2016 // Rédigé par Gérard Kremer

Avec une large gamme de vidéoprojecteurs, allant du modèle ultra courte focale à ceux de divertissements, home cinéma et d'installation à optiques interchangeables, BenQ innove avec un système de « Color Management » sophistiqué...

 

Le constructeur taïwanais met l’accent sur la série W dont les plus emblématiques sont les modèles W2000 et W3000. Ces deux produits bénéficient, lors de leur fabrication, d’un traitement spécifique, avec l'exigence de respecter un des standards de l’industrie cinématographique, la recommandation REC709. L’idée est d’avoir un produit, dès sa prise en main, parfaitement calibré pour permettre à l’usager de tirer le maximum de son vidéoprojecteur.

Au moment de leur fabrication, chacun des équipements passent trois fois à la sonde, le moteur DLP pour vérifier qu’il est parfaitement calibré avant sa mise en place dans l'appareil et l'assemblage définitif des éléments. Ensuite, un dernier contrôle est effectué pour s'assurer qu'il respecte l’espace colorimétrique REC709, avant de le commercialiser.

La correction colorimétrique sur un mono DLP s'opère en travaillant sur la roue chromatique. Ces équipements utilisent des roues RVB-RVB à 6 segments. Pour chacun des segments, un calcul est effectué afin de déterminer l’angle de chaque segment, vert, bleu et rouge, et les adresser au mieux. C'est un algorithme spécifique BenQ qui permet de définir le temps pendant lequel la lumière blanche va traverser chacun des segments. Le passage à la sonde du produit permet d'ajuster les paramètres de vitesse de cette roue pour que le vert, le bleu et le rouge soient adressés correctement.

Chaque segment est recouvert d’une résine spécifique très transparente pour n’avoir aucun effet collatéral au passage de la lumière, et éliminer toutes aberrations chromatiques. Ce procédé réduit aussi le néfaste "effet arc en ciel", propre à la technologie monoDLP, et visible sur les projecteurs hybride data/home cinéma, car la roue chromatique est à 5 segments, dont un blanc pour booster la luminosité et le contraste. Cette roue "data", est utilisée pour des présentations avec des graphiques, des documents Excel, où la priorité n’est pas la fidélité des couleurs, mais plutôt la bonne lisibilité et la luminosité, pour être utilisés en plein jour.

Outre la technologie monoDLP, BenQ propose aussi un miniprojecteur, le CH100, à Led haute luminosité (1000 lumens) WXUGA (1920x1200), très compact, doté de deux connecteurs HDMI/MHL et une entrée PC. Il peut être équipé d’une antenne pour faire de la présentation sans fil. Grâce au transmetteur/récepteur Qcast, on peut transmettre audio/image HD sans fil sur 30 m, via la sortie HDMI/MHL qui alimente le Qcast. Il est capable, grâce aux Led trichrome, de restituer l’espace colorimétrique REC709. Ce produit est annoncé pour 30000 heures de fonctionnement.

D’autres accessoires (clé USB, dungle) viennent compléter la gamme du constructeur pour rendre les vidéoprojecteurs connectables sans fil à des périphériques de type PC, via un réseau WiFi.

Autre innovation, le projecteur X12000, qui affiche une résolution 4K à partir de panneaux 2K en technologie DLP car la vitesse de basculement des miroirs est suffisamment rapide pour afficher 2 pixels, et restituer la résolution 4K à partir d'une seule matrice 2K. En effet, chaque miroir a trois positions : repos, pixel 1, pixel 2. C’est la persistance rétinienne qui permet le passage d’un pixel à l’autre.

Enfin, BenQ propose un projecteur à source laser et roue phosphore, le LU9715. Il affiche 8000 lumens en WUXGA et un contraste de 10000:1. Il est à objectif interchangeable et riche en connecteurs, notamment 3G-SDI, HDMI et analogiques. Ce projecteur est doté du Edge Blending pour assembler plusieurs images sur un écran. Grâce à sa source laser et son refroidissement liquide, il peut projeter dans diverses positions, comme en vertical ou en 360°.

btn webtv

Inscription newsletter

Dossier à la une

  • Les processeurs audio sont devenus indispensables pour toutes les applications (en photo ici, les processeurs Crestron). © DR

    Une nouvelle génération de processeurs audio

    jeudi, 05 janvier 2017 // Rédigé par Antoine Gruber
    Avec des processeurs de plus en plus puissants et des interfaces numériques qui ouvrent des possibilités d’interconnexion très larges entre constructeurs, les processeurs audio sont devenus indispensables pour toutes les applications. Nous passons ici en revue les principales tendances et nouveautés de ces technologies.* Les...

Dernières news / coups de coeur

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2017 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap