Le mapping vidéo : un nouveau rôle inattendu

Produits, Image // jeudi, 05 janvier 2017 // Rédigé par Polly Bradley

Dans le monde des publicités télévisées, une phrase était autrefois utilisée pour calmer les clients nerveux, intimidés par le processus et les métiers mal connus. On leur disait avec beaucoup de confiance : « Tout sera arrangé au montage ». À vrai dire, le mythe de ce que la salle de montage permettait de réaliser dépassait de loin la réalité, mais c’était un espace sûr, où il était possible de faire disparaître les imperfections et les défauts dans la paix et la tranquillité.

 

La panacée de la post-production

La post-production étant devenue plus sophistiquée et l’analogique ayant cédé la place au numérique, le mythe de la panacée de la post-production est devenu une réalité et il semble qu’un monteur expérimenté, que quelques heures dans une pièce sombre et qu’un gros budget suffisent désormais pour faire disparaître la plupart des erreurs de tournage.

Alors, pourquoi de nombreuses publicités et vidéos promotionnelles mélangent-elles de plus en plus les projections en direct, en plateau et sur site, alors qu’il est possible de créer le même effet avec un processus de post-production sécurisé ? La réponse est que l’énergie du direct transparaît clairement et que les réalisateurs le savent.

La vidéo This is What You Came For de Calvin Harris avec Rihanna aurait-elle été si authentique si Rihanna avait été placée devant un fond vert plutôt que dans un cube CAVE alimenté par sept projecteurs Christie Roadster HD20K ? Avec près d’un milliard de vues générées sur YouTube, il semble que non.

 

Il est impossible de simuler l’énergie du direct

De même, une superbe publicité pour la Lexus LC 500 utilise des projecteurs Christie Boxer pour projeter des images en direct sur de vraies falaises qui constituent la toile de fond de cette scène sur une route de montagne filmée par des drones. Il en résulte une urgence et une fulgurance impressionnantes, mais la société de production savait que cela nécessitait un effort supplémentaire, d’autant plus que quelques journées passées à créer des images de synthèse auraient abouti à un résultat convenable, même s’il était bien moins dynamique.

 

Un autre avantage avec les réseaux sociaux

Outre les avantages créatifs incontestables, choisir l’action en direct plutôt que la post-production présente un autre avantage important qui est lié à la popularité croissante des « making of ».

Un « making of » vous donne un autre avantage avec les réseaux sociaux, qui sont des bêtes affamées. Ils dévorent les histoires épiques et les scènes d’exploits mappés en montagne sont beaucoup plus enthousiasmantes qu’une série d’images de synthèse. Nous ne pouvons pas affirmer que c’était la raison pour laquelle ces deux productions ont choisi cette méthode particulière, mais elles ont sans aucun doute bénéficié d’une plus grande couverture et rencontré un public plus large. Le « making of » a contribué à leur succès sur les réseaux sociaux.

Cela dit, n’oublions pas que ce n’est pas leur objectif principal et qu’il n’est tout simplement pas possible à ce niveau de compromettre l’intention créatrice d’origine ou la résolution technique finale. Le rôle de la projection doit être complètement examiné et aussi prévisible et parfait que tous les autres éléments de la production. Il arrive souvent, comme dans le cas de la publicité pour la Lexus LC 500, qu’il n’y ait pas de seconde chance. La production doit être parfaite la nuit ou le résultat ne sera pas bon sur YouTube, Facebook et Vimeo pour les années à venir et aux yeux de tous.

Il est tout aussi essentiel de choisir les bons outils que de comprendre parfaitement les besoins de la société de production. Les erreurs techniques ne doivent jamais être manifestes sur un plateau de tournage avec une star mondiale ou sur le flanc d’une montagne à la tombée de la nuit. Certes, il est important de choisir l’équipement qui offre la luminosité requise, mais la fidélité des couleurs, la résolution et le contrôle de l’image sont tout aussi importants. Pour ne pas compromettre ces aspects le jour, il est toujours judicieux d’envisager une solution aussi puissante et flexible que le Christie Boxer.

 

Une merveille et une bonne histoire

Un mapping vidéo filmé en direct est une merveille et le gage d’une bonne histoire, et cela explique en partie son succès. Dans un monde où le virtuel s’est banalisé, l’authenticité est appréciée, voire même recherchée. C’est pourquoi le « making of » peut vraiment faire la différence et mobiliser un public sur les réseaux sociaux.

 

Source : AVenue n°5, Mapping vidéo : pourquoi « le making of » est de plus en plus important

btn webtv

Inscription newsletter

Dossier à la une

  • Les processeurs audio sont devenus indispensables pour toutes les applications (en photo ici, les processeurs Crestron). © DR

    Une nouvelle génération de processeurs audio

    jeudi, 05 janvier 2017 // Rédigé par Antoine Gruber
    Avec des processeurs de plus en plus puissants et des interfaces numériques qui ouvrent des possibilités d’interconnexion très larges entre constructeurs, les processeurs audio sont devenus indispensables pour toutes les applications. Nous passons ici en revue les principales tendances et nouveautés de ces technologies.* Les...

Dernières news / coups de coeur

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2017 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap